Concepts
Civilisations/Dirigeants
Cités-états
Quartiers
Bâtiments
Merveilles et projets
Unités
Promotions des unités
Personnages illustres
Technologies
Dogmes
Gouvernements et doctrines
Religions
Terrains et caractéristiques
Ressources
Aménagements et routes
Gouverneurs
Moments historiques
Wilhelmine
Compétence Exclusive

Radio Oranje

Loyauté +1 par tour pour la ville de départ de vos routes commerciales intérieures. Culture +1 pour les routes commerciales vers ou en provenance de villes étrangères.

Résumé
L'Empire néerlandais de Wilhelmine prospère sur les plaines où les rivières se jettent dans la mer, et la construction de polders lui permettra de se développer et de multiplier les routes commerciales de par le monde.
Approche détaillée
Les Néerlandais devront explorer la côte près de leur position de départ afin d'y trouver des rivières et des baies naturelles où construire leur empire. Construisez un port dans chaque ville côtière pour vous approprier de nouvelles cases, et calculez avec soin les cases d'eau à utiliser pour vos polders. Construisez ensuite le long de vos rivières afin d'optimiser vos rendements de science, de culture et de production. Vos routes commerciales prospères se chargeront d'entretenir la loyauté dans vos villes, de rapporter de la culture de l'étranger, et d'amasser suffisamment d' or pour vous assurer la victoire.
Contexte Historique
Dès son plus jeune âge, Wilhelmine eut à l'esprit qu'elle serait amenée à devenir reine des Pays-Bas. Monarque néerlandais au règne le plus long, c'est avec dignité et aplomb qu'elle mena son peuple à travers des époques mouvementées, entre le début du XXe siècle, la crise économique des années 1930 et les deux Guerres mondiales, mais elle restera toujours fermement attachée au principe de la souveraineté des Pays-Bas.

Née en 1880, fille du roi Guillaume III et de sa seconde épouse Emma de Waldeck-Pyrmont, Wilhelmine devint l'héritière présomptive de la couronne néerlandaise à la mort de son demi-frère et de son grand-oncle. Guillaume III décéda peu après son dixième anniversaire, et ce fut sa mère, Emma, qui assura la régence avant le couronnement de Wilhelmine, à l'âge de dix-huit ans.

La reine Wilhelmine négocia ses premières difficultés avec grâce et entêtement. Elle savait marquer les esprits : la reine Victoria d'Angleterre la décrivait alors comme jolie, polie et vive d'esprit. Le kaiser Guillaume II d'Allemagne en fit l'expérience à ses dépens : lors d'une rencontre avant la Première Guerre mondiale, il s'était vanté de ses gardes qui mesuraient près de deux mètres, alors que ceux de Wilhelmine ne lui arrivaient qu'à l'épaule. La jeune reine lui répondit aimablement que dans son petit pays, si on ouvrait les écluses, les eaux montaient à deux mètres et demi. Peut-être garda-t-il cette menace à l'esprit, car les Pays-Bas restèrent neutres pendant la Première Guerre mondiale en vertu d'un accord avec l'empereur allemand.

Malgré cette neutralité, Wilhelmine voulut une politique de défense forte pendant la Grande Guerre. Elle s'intéressa de près à son armée et insista pour que soit mis en place un protocole de vigilance aux frontières, qui s'appliquait même à son mari, le prince Henri, lorsqu'il quittait le pays pour se rendre auprès de sa famille en Allemagne. Elle rendait régulièrement visite aux soldats à travers le pays et donnait aux œuvres de charité. À son grand mécontentement, la Première Guerre mondiale empêtra les Pays-Bas dans des problèmes inattendus : le blocus allié mit un frein au commerce des Néerlandais, ce qui affecta douloureusement cette grande puissance commerciale. À la fin de la guerre, les forces alliées dénoncèrent la décision de Wilhelmine d'accorder l'asile politique à l'empereur allemand.

Les événements vécus par Wilhelmine pendant la "Der des ders" renforcèrent son règne avant qu'une autre Guerre mondiale n'éclate. Elle perdit son mari, puis sa mère, et assura l'avenir de la dynastie en aidant sa fille, la princesse Juliana, à trouver un époux convenable. Elle parvint également, malgré le chaos de l'économie mondiale, à devenir l'une des plus grandes fortunes au monde, grâce à des investissements judicieux.

La Deuxième Guerre mondiale frappa les Pays-Bas le 10 mai 1940, avec l'invasion allemande, contre laquelle la reine Wilhelmine s'éleva avec véhémence. Elle fut contrainte de fuir son pays pour trouver refuge en Angleterre, après avoir envoyé sa famille au Canada, où elle demeura jusqu'à la fin des hostilités. Son départ fut un geste calculé : si elle était restée, son peuple aurait pensé qu'elle collaborait avec l'ennemi. Le départ de Wilhelmine la fit, de fait, entrer en résistance : son gouvernement en exil resta à Londres jusqu'à la fin de la guerre, d'où elle encourageait les populations occupées à tenir bon, sur les ondes de Radio Oranje. Encouragée par ses mots, la résistance néerlandaise lutta jusqu'à son retour en 1945.

En 1948, après deux Guerres mondiales et cinquante années de règne effectif, Wilhelmine abdiqua en faveur de sa fille Juliana. Tout au long de son ère, ses décisions guidèrent la nation néerlandaise à travers les périodes les plus difficiles de l'histoire moderne, et son souvenir est cher au cœur des Néerlandais.
icon_leader_wilhelmina
Même si les temps sont durs et sombres, il faut croire au triomphe ultime de notre cause.

Spécificités

Civilisations

Préférences

Intentions
Milliardaire
Cherche à optimiser les routes commerciales. Apprécie les civilisations qui échangent avec elle. N'apprécie pas celles ne souhaitant pas faire de commerce.
Religion
icon_leader_wilhelmina
Même si les temps sont durs et sombres, il faut croire au triomphe ultime de notre cause.

Spécificités

Civilisations

Préférences

Intentions
Milliardaire
Cherche à optimiser les routes commerciales. Apprécie les civilisations qui échangent avec elle. N'apprécie pas celles ne souhaitant pas faire de commerce.
Religion
Compétence Exclusive

Radio Oranje

Loyauté +1 par tour pour la ville de départ de vos routes commerciales intérieures. Culture +1 pour les routes commerciales vers ou en provenance de villes étrangères.

Résumé
L'Empire néerlandais de Wilhelmine prospère sur les plaines où les rivières se jettent dans la mer, et la construction de polders lui permettra de se développer et de multiplier les routes commerciales de par le monde.
Approche détaillée
Les Néerlandais devront explorer la côte près de leur position de départ afin d'y trouver des rivières et des baies naturelles où construire leur empire. Construisez un port dans chaque ville côtière pour vous approprier de nouvelles cases, et calculez avec soin les cases d'eau à utiliser pour vos polders. Construisez ensuite le long de vos rivières afin d'optimiser vos rendements de science, de culture et de production. Vos routes commerciales prospères se chargeront d'entretenir la loyauté dans vos villes, de rapporter de la culture de l'étranger, et d'amasser suffisamment d' or pour vous assurer la victoire.
Contexte Historique
Dès son plus jeune âge, Wilhelmine eut à l'esprit qu'elle serait amenée à devenir reine des Pays-Bas. Monarque néerlandais au règne le plus long, c'est avec dignité et aplomb qu'elle mena son peuple à travers des époques mouvementées, entre le début du XXe siècle, la crise économique des années 1930 et les deux Guerres mondiales, mais elle restera toujours fermement attachée au principe de la souveraineté des Pays-Bas.

Née en 1880, fille du roi Guillaume III et de sa seconde épouse Emma de Waldeck-Pyrmont, Wilhelmine devint l'héritière présomptive de la couronne néerlandaise à la mort de son demi-frère et de son grand-oncle. Guillaume III décéda peu après son dixième anniversaire, et ce fut sa mère, Emma, qui assura la régence avant le couronnement de Wilhelmine, à l'âge de dix-huit ans.

La reine Wilhelmine négocia ses premières difficultés avec grâce et entêtement. Elle savait marquer les esprits : la reine Victoria d'Angleterre la décrivait alors comme jolie, polie et vive d'esprit. Le kaiser Guillaume II d'Allemagne en fit l'expérience à ses dépens : lors d'une rencontre avant la Première Guerre mondiale, il s'était vanté de ses gardes qui mesuraient près de deux mètres, alors que ceux de Wilhelmine ne lui arrivaient qu'à l'épaule. La jeune reine lui répondit aimablement que dans son petit pays, si on ouvrait les écluses, les eaux montaient à deux mètres et demi. Peut-être garda-t-il cette menace à l'esprit, car les Pays-Bas restèrent neutres pendant la Première Guerre mondiale en vertu d'un accord avec l'empereur allemand.

Malgré cette neutralité, Wilhelmine voulut une politique de défense forte pendant la Grande Guerre. Elle s'intéressa de près à son armée et insista pour que soit mis en place un protocole de vigilance aux frontières, qui s'appliquait même à son mari, le prince Henri, lorsqu'il quittait le pays pour se rendre auprès de sa famille en Allemagne. Elle rendait régulièrement visite aux soldats à travers le pays et donnait aux œuvres de charité. À son grand mécontentement, la Première Guerre mondiale empêtra les Pays-Bas dans des problèmes inattendus : le blocus allié mit un frein au commerce des Néerlandais, ce qui affecta douloureusement cette grande puissance commerciale. À la fin de la guerre, les forces alliées dénoncèrent la décision de Wilhelmine d'accorder l'asile politique à l'empereur allemand.

Les événements vécus par Wilhelmine pendant la "Der des ders" renforcèrent son règne avant qu'une autre Guerre mondiale n'éclate. Elle perdit son mari, puis sa mère, et assura l'avenir de la dynastie en aidant sa fille, la princesse Juliana, à trouver un époux convenable. Elle parvint également, malgré le chaos de l'économie mondiale, à devenir l'une des plus grandes fortunes au monde, grâce à des investissements judicieux.

La Deuxième Guerre mondiale frappa les Pays-Bas le 10 mai 1940, avec l'invasion allemande, contre laquelle la reine Wilhelmine s'éleva avec véhémence. Elle fut contrainte de fuir son pays pour trouver refuge en Angleterre, après avoir envoyé sa famille au Canada, où elle demeura jusqu'à la fin des hostilités. Son départ fut un geste calculé : si elle était restée, son peuple aurait pensé qu'elle collaborait avec l'ennemi. Le départ de Wilhelmine la fit, de fait, entrer en résistance : son gouvernement en exil resta à Londres jusqu'à la fin de la guerre, d'où elle encourageait les populations occupées à tenir bon, sur les ondes de Radio Oranje. Encouragée par ses mots, la résistance néerlandaise lutta jusqu'à son retour en 1945.

En 1948, après deux Guerres mondiales et cinquante années de règne effectif, Wilhelmine abdiqua en faveur de sa fille Juliana. Tout au long de son ère, ses décisions guidèrent la nation néerlandaise à travers les périodes les plus difficiles de l'histoire moderne, et son souvenir est cher au cœur des Néerlandais.