Concepts
Civilisations/Dirigeants
Cités-états
Quartiers
Bâtiments
Merveilles et projets
Unités
Promotions des unités
Personnages illustres
Technologies
Dogmes
Gouvernements et doctrines
Religions
Terrains et caractéristiques
Ressources
Aménagements et routes
Gouverneurs
Moments historiques
Jean III
Compétence Exclusive

Porta do Cerco

Champ de vision +1 pour toutes les unités. Routes commerciales +1 quand une autre civilisation est découverte. Émissaire +1 pour la découverte d'une cité-état avant les autres civilisations.

Résumé
Le Portugal cherche à explorer la carte pour bâtir un empire commercial maritime, profitant de ses avantages pour les ressources côtières et l'exploration maritime.
Approche détaillée
La victoire du Portugal se base sur la création d'un vaste réseau commercial et sur l'exploitation des cases côtières. N'oubliez pas que les routes commerciales internationales du Portugal se limitent à la voie maritime : Jean III préférera donc fonder ses villes le long de la côte afin de maximiser le nombre de postes commerciaux potentiels. De plus, les villes côtières bénéficient de tous les avantages de l'École navale, qui octroie de la production supplémentaire pour les unités navales, et de la science supplémentaire pour les cases côtières et les cases de lac, ainsi que des points d' amiral illustre. Il est recommandé de commencer rapidement l'exploration afin de trouver les futurs emplacements de construction du bâtiment exclusif du Portugal, la feitoria, construit par une unité exclusive, le nau. Le Portugal peut utiliser ses profits commerciaux pour avancer vers n'importe quel type de victoire. Cependant, abstenez-vous de faire la guerre : les ports doivent rester ouverts pour le commerce !
Contexte Historique
Jean III, surnommé le ''colonisateur'', et peut-être plus aimablement le ''pieux'', fut roi du Portugal et des Algarves de 1521 à 1557. Il était le fils aîné du roi Manuel Ier et de Marie d'Aragon. Dès sa naissance, sa famille le poussa vers l'excellence : ses précepteurs lui enseignèrent l'astronomie, l'astrologie, la théologie, la loi et les langues anciennes, et il dut gérer sa propre maisonnée à l'âge de douze ans. Après quelques années de travail pratique, il commença à assister son père dans ses responsabilités royales.

Jean devait épouser sa cousine Éléonore d'Autriche à son seizième anniversaire, mais son père Manuel s'interposa et décida qu'il épouserait Éléonore lui-même. Comme on peut s'y attendre, Jean fut offensé et plus que contrarié face à ce coup de théâtre. Cependant, lorsqu'il prit le trône en 1521, il contracta un mariage stratégique avec Catherine de Castille, qui se trouvait être la petite sœur de son ex-fiancée, Éléonore.

Frustré en amour, Jean se tourna vers la religion. De façon notable, il finança des organisations religieuses humanistes telles que la Société de Jésus, les Jésuites. Moins glorieusement, ce fut sous le règne de Jean que l'Inquisition s'installa au Portugal, menaçant la liberté de pensée et éliminant toute velléité de protestantisme dans le pays. L'Inquisition avait pour mission de punir toute pratique jugée problématique ou blasphématoire, notamment la sorcellerie, la bigamie (on se souvient des démêlés de son contemporain anglais Henri VIII avec l'Église en raison de sa vie amoureuse tumultueuse), les écrits critiquant l'Église, et la déviance sexuelle. Avec l'aval du pape, Jean nomma son frère Grand inquisiteur et le cardinal Henri établit l'Inquisition dans tout le territoire portugais. L'influence de l'Inquisition s'étendit dans de nombreux domaines de la culture et de la vie quotidienne au Portugal. Ce fut cette politique qui valut à Jean le surnom de ''Pieux''.

Plutôt que d'étendre l'influence du Portugal par la guerre, Jean préféra souvent s'en remettre à la diplomatie, et arrangea des mariages avantageux. Sa sœur Isabelle épousa Charles Quint, roi d'Espagne et chef du Saint-Empire romain, et il maria sa fille Marie-Manuelle au roi Philippe II d'Espagne. Le prince Jean-Manuel épousa Jeanne d'Autriche, et leur fils devint le roi Sébastien Ier. Ces alliances témoignent d'une volonté de s'assurer l'indépendance au sein de la péninsule ibérique, tout en s'entourant d'alliés.

D'après Jean, le vaste empire du Portugal était inefficace, rongé par les dettes et la corruption. Il tenta d'abord de régler les problèmes en nommant de nouveaux gouverneurs, pensant que des hommes meilleurs produiraient de meilleurs résultats, mais le problème était systémique. De plus, certains des gouverneurs mis à pied refusèrent de quitter leur poste.

Le véritable impact du règne de Jean se retrouva dans l'expansion de ses réseaux commerciaux. Des plateformes de commerce fortifiées, les feitoras, furent établies à Mombasa au Mozambique et dans d'autres parties de l'Afrique. Le Portugal fit également l'acquisition du Timor et de l'archipel des Moluques en Asie du Sud-Est, de Goa et du Sri Lanka en Asie méridionale, et institua des avant-postes commerciaux à Nagasaki et à Macao en Asie orientale. De plus, sous le règne de Jean, le Brésil devint une colonie de premier plan. Grâce à ces réseaux commerciaux, les épices, le sucre, l'or, les parfums et la soie devinrent des denrées d'échange internationales. Moins noblement, Jean s'adonna également au trafic d'esclaves, provoquant la colère du roi congolais Mvemba a Nzinga, qui lui écrivit une lettre cinglante rapportant les exactions des esclavagistes.

À l'approche de la fin de son règne, Jean rencontra des difficultés à nommer un héritier. De ses neuf enfants (nés de Catherine), seuls deux survécurent à l'âge adulte, et ils moururent tous les deux avant leur père. À la mort de Jean en 1557, le trône revint finalement à son petit-fils Sébastien.
icon_leader_default
Je suis Jean, par la grâce de Dieu, roi du Portugal et des Algarves et des terres lointaines d'Afrique, seigneur de Guinée, maître de la conquête, de l'exploration et du commerce avec l'Éthiopie, l'Arabie, la Perse et l'Inde.

Spécificités

Civilisations

Préférences

Intentions
L'héritage du navigateur
Apprécie les civilisations qui explorent le monde, mais pas celles qui restent à proximité de leurs frontières.
Religion
icon_leader_default
Je suis Jean, par la grâce de Dieu, roi du Portugal et des Algarves et des terres lointaines d'Afrique, seigneur de Guinée, maître de la conquête, de l'exploration et du commerce avec l'Éthiopie, l'Arabie, la Perse et l'Inde.

Spécificités

Civilisations

Préférences

Intentions
L'héritage du navigateur
Apprécie les civilisations qui explorent le monde, mais pas celles qui restent à proximité de leurs frontières.
Religion
Compétence Exclusive

Porta do Cerco

Champ de vision +1 pour toutes les unités. Routes commerciales +1 quand une autre civilisation est découverte. Émissaire +1 pour la découverte d'une cité-état avant les autres civilisations.

Résumé
Le Portugal cherche à explorer la carte pour bâtir un empire commercial maritime, profitant de ses avantages pour les ressources côtières et l'exploration maritime.
Approche détaillée
La victoire du Portugal se base sur la création d'un vaste réseau commercial et sur l'exploitation des cases côtières. N'oubliez pas que les routes commerciales internationales du Portugal se limitent à la voie maritime : Jean III préférera donc fonder ses villes le long de la côte afin de maximiser le nombre de postes commerciaux potentiels. De plus, les villes côtières bénéficient de tous les avantages de l'École navale, qui octroie de la production supplémentaire pour les unités navales, et de la science supplémentaire pour les cases côtières et les cases de lac, ainsi que des points d' amiral illustre. Il est recommandé de commencer rapidement l'exploration afin de trouver les futurs emplacements de construction du bâtiment exclusif du Portugal, la feitoria, construit par une unité exclusive, le nau. Le Portugal peut utiliser ses profits commerciaux pour avancer vers n'importe quel type de victoire. Cependant, abstenez-vous de faire la guerre : les ports doivent rester ouverts pour le commerce !
Contexte Historique
Jean III, surnommé le ''colonisateur'', et peut-être plus aimablement le ''pieux'', fut roi du Portugal et des Algarves de 1521 à 1557. Il était le fils aîné du roi Manuel Ier et de Marie d'Aragon. Dès sa naissance, sa famille le poussa vers l'excellence : ses précepteurs lui enseignèrent l'astronomie, l'astrologie, la théologie, la loi et les langues anciennes, et il dut gérer sa propre maisonnée à l'âge de douze ans. Après quelques années de travail pratique, il commença à assister son père dans ses responsabilités royales.

Jean devait épouser sa cousine Éléonore d'Autriche à son seizième anniversaire, mais son père Manuel s'interposa et décida qu'il épouserait Éléonore lui-même. Comme on peut s'y attendre, Jean fut offensé et plus que contrarié face à ce coup de théâtre. Cependant, lorsqu'il prit le trône en 1521, il contracta un mariage stratégique avec Catherine de Castille, qui se trouvait être la petite sœur de son ex-fiancée, Éléonore.

Frustré en amour, Jean se tourna vers la religion. De façon notable, il finança des organisations religieuses humanistes telles que la Société de Jésus, les Jésuites. Moins glorieusement, ce fut sous le règne de Jean que l'Inquisition s'installa au Portugal, menaçant la liberté de pensée et éliminant toute velléité de protestantisme dans le pays. L'Inquisition avait pour mission de punir toute pratique jugée problématique ou blasphématoire, notamment la sorcellerie, la bigamie (on se souvient des démêlés de son contemporain anglais Henri VIII avec l'Église en raison de sa vie amoureuse tumultueuse), les écrits critiquant l'Église, et la déviance sexuelle. Avec l'aval du pape, Jean nomma son frère Grand inquisiteur et le cardinal Henri établit l'Inquisition dans tout le territoire portugais. L'influence de l'Inquisition s'étendit dans de nombreux domaines de la culture et de la vie quotidienne au Portugal. Ce fut cette politique qui valut à Jean le surnom de ''Pieux''.

Plutôt que d'étendre l'influence du Portugal par la guerre, Jean préféra souvent s'en remettre à la diplomatie, et arrangea des mariages avantageux. Sa sœur Isabelle épousa Charles Quint, roi d'Espagne et chef du Saint-Empire romain, et il maria sa fille Marie-Manuelle au roi Philippe II d'Espagne. Le prince Jean-Manuel épousa Jeanne d'Autriche, et leur fils devint le roi Sébastien Ier. Ces alliances témoignent d'une volonté de s'assurer l'indépendance au sein de la péninsule ibérique, tout en s'entourant d'alliés.

D'après Jean, le vaste empire du Portugal était inefficace, rongé par les dettes et la corruption. Il tenta d'abord de régler les problèmes en nommant de nouveaux gouverneurs, pensant que des hommes meilleurs produiraient de meilleurs résultats, mais le problème était systémique. De plus, certains des gouverneurs mis à pied refusèrent de quitter leur poste.

Le véritable impact du règne de Jean se retrouva dans l'expansion de ses réseaux commerciaux. Des plateformes de commerce fortifiées, les feitoras, furent établies à Mombasa au Mozambique et dans d'autres parties de l'Afrique. Le Portugal fit également l'acquisition du Timor et de l'archipel des Moluques en Asie du Sud-Est, de Goa et du Sri Lanka en Asie méridionale, et institua des avant-postes commerciaux à Nagasaki et à Macao en Asie orientale. De plus, sous le règne de Jean, le Brésil devint une colonie de premier plan. Grâce à ces réseaux commerciaux, les épices, le sucre, l'or, les parfums et la soie devinrent des denrées d'échange internationales. Moins noblement, Jean s'adonna également au trafic d'esclaves, provoquant la colère du roi congolais Mvemba a Nzinga, qui lui écrivit une lettre cinglante rapportant les exactions des esclavagistes.

À l'approche de la fin de son règne, Jean rencontra des difficultés à nommer un héritier. De ses neuf enfants (nés de Catherine), seuls deux survécurent à l'âge adulte, et ils moururent tous les deux avant leur père. À la mort de Jean en 1557, le trône revint finalement à son petit-fils Sébastien.