Concepts
Civilisations/Dirigeants
Cités-états
Quartiers
Bâtiments
Merveilles et projets
Unités
Promotions des unités
Personnages illustres
Technologies
Dogmes
Gouvernements et doctrines
Religions
Terrains et caractéristiques
Ressources
Aménagements et routes
Gouverneurs
Moments historiques
Observatoire
Description
Quartier exclusif aux Mayas pour leurs recherches scientifiques. Remplace le campus à moindre coût.

Science +2 pour chaque plantation adjacente. Science +1 pour toutes les deux cases de fermes ou de quartiers adjacentes.
Contexte Historique
Les Mayas, qui maîtrisaient autant l'agriculture que les mathématiques, étaient passionnés par la voûte céleste. Dans des observatoires tels que ceux de Palenque et Chichén Itzá, les astronomes se servaient d'un horizon artificiel (une plateforme plane et circulaire, de taille ordinaire), sur lequel ils inscrivaient méticuleusement les mouvements des étoiles, des planètes, du soleil et de la lune au cours de l'année. Forts de ces observations, ils élaboraient des calendriers extrêmement détaillés. Si le calendrier solaire nous est familier (notre calendrier de 365 jours s'articule sur le temps que met la Terre à effectuer un tour du soleil), de nombreuses cultures préfèrent un calendrier lunaire (basé sur le temps que met la lune pour croître et décroître 12 fois). Les Mayas, eux, incluaient bien d'autres cycles à leurs calendriers. Par exemple, la planète Vénus met 584 jours pour revenir au même emplacement sur l'un des horizons artificiels des observatoires mayas. En partant de cette observation, les astronomes développèrent également un calendrier vénusien. Enfin, ils disposaient d'un calendrier de 260 jours, ce qui correspond dans les grandes lignes au temps nécessaire à la gestation d'un être humain.

Cette observation des astres servait à des fins astrologiques, religieuses, agricoles et politiques. Les Mayas déifiaient les étoiles et les planètes (tout comme leurs dirigeants, par moments). Au gré des calendriers, diverses activités (semailles, guerre, célébrations, faveur de tel ou tel souverain, etc.) étaient de plus ou moins bon augure. À travers le prisme de l'astronomie, les Mayas suivaient les interactions entre nature, surnaturel et politique. Ceux d'entre eux qui survivent encore aujourd'hui se basent toujours sur l'astronomie et les cycles calendaires pour organiser leurs cultes.
PortraitSquare
icon_civilization_unknown

Spécificités

Exclusif à
Remplace
+1 point de Savant illustre par tour.
Bonus de proximité
+1 Science toutes les 2 cases de quartier adjacentes.
Chaque Grande barrière de corail adjacente : +2 Science.
Chaque Plantation adjacente : +2 Science.
+1 Science toutes les 2 cases de Ferme adjacentes.
Chaque Place de la gouvernance adjacente : +1 Science.
Rendements démographiques (par citoyen)
+2 Science
Rendements commerciaux
Destination interne
+1 Nourriture
Destination internationale
+1 Science

Prérequis

Technologie
Coût de production
Coût de base : 27 Production
Coût d'entretien
Coût de base : 1 Or
PortraitSquare
icon_civilization_unknown
Description
Quartier exclusif aux Mayas pour leurs recherches scientifiques. Remplace le campus à moindre coût.

Science +2 pour chaque plantation adjacente. Science +1 pour toutes les deux cases de fermes ou de quartiers adjacentes.
Contexte Historique
Les Mayas, qui maîtrisaient autant l'agriculture que les mathématiques, étaient passionnés par la voûte céleste. Dans des observatoires tels que ceux de Palenque et Chichén Itzá, les astronomes se servaient d'un horizon artificiel (une plateforme plane et circulaire, de taille ordinaire), sur lequel ils inscrivaient méticuleusement les mouvements des étoiles, des planètes, du soleil et de la lune au cours de l'année. Forts de ces observations, ils élaboraient des calendriers extrêmement détaillés. Si le calendrier solaire nous est familier (notre calendrier de 365 jours s'articule sur le temps que met la Terre à effectuer un tour du soleil), de nombreuses cultures préfèrent un calendrier lunaire (basé sur le temps que met la lune pour croître et décroître 12 fois). Les Mayas, eux, incluaient bien d'autres cycles à leurs calendriers. Par exemple, la planète Vénus met 584 jours pour revenir au même emplacement sur l'un des horizons artificiels des observatoires mayas. En partant de cette observation, les astronomes développèrent également un calendrier vénusien. Enfin, ils disposaient d'un calendrier de 260 jours, ce qui correspond dans les grandes lignes au temps nécessaire à la gestation d'un être humain.

Cette observation des astres servait à des fins astrologiques, religieuses, agricoles et politiques. Les Mayas déifiaient les étoiles et les planètes (tout comme leurs dirigeants, par moments). Au gré des calendriers, diverses activités (semailles, guerre, célébrations, faveur de tel ou tel souverain, etc.) étaient de plus ou moins bon augure. À travers le prisme de l'astronomie, les Mayas suivaient les interactions entre nature, surnaturel et politique. Ceux d'entre eux qui survivent encore aujourd'hui se basent toujours sur l'astronomie et les cycles calendaires pour organiser leurs cultes.

Spécificités

Exclusif à
Remplace
+1 point de Savant illustre par tour.
Bonus de proximité
+1 Science toutes les 2 cases de quartier adjacentes.
Chaque Grande barrière de corail adjacente : +2 Science.
Chaque Plantation adjacente : +2 Science.
+1 Science toutes les 2 cases de Ferme adjacentes.
Chaque Place de la gouvernance adjacente : +1 Science.
Rendements démographiques (par citoyen)
+2 Science
Rendements commerciaux
Destination interne
+1 Nourriture
Destination internationale
+1 Science

Prérequis

Technologie
Coût de production
Coût de base : 27 Production
Coût d'entretien
Coût de base : 1 Or